Fairy Lazy House

Un forum sur sur la pop culture, films, séries, livres, jeux vidéos, manga.. Bienvenue chez nous !
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Les Nouvelles Catégories Sont Ouvertes A Vous De Jouer !! {♥️}

Partagez
 

 Fanfic de Papalouzi

Aller en bas 
AuteurMessage
Papalouzi
:
:
Papalouzi

Sexe : Masculin
Zodiaque : Taureau
Messages : 38
Date de naissance : 21/04/1995
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24

Fanfic de Papalouzi Empty
MessageSujet: Fanfic de Papalouzi   Fanfic de Papalouzi EmptyMar 8 Juil - 22:35

je vais essayer de voir pour mettre en plan mon chapitre, car la c'est tout dégueulasse la forme, j'arrive pas à faire les début de paragraphe etc.. pareil pour les fautes désolé :/,mais dites moi ce que vous en pensez merci :)


Une autre fin


  Une longue étendue d’arbres, une multitude de couleur, un paysage à couper le souffle et un Etat Américain plein d’entrain… le Michigan, cet état bien campagnard, ou les routes sont interminables avec un décor identique partout ou l’on va, mis à part le bon vieux restau routier ornée de sa bonne vieille enseigne lumineuse. Les étoiles tombées dans le ciel, le petit croissant de lune et les phares de la voiture à plein feu..

- On va manger ici et je pourrais me reposer un peu dans la voiture pour arriver chez Oncle Tom.

  Mon père amène la voiture vers une place de parking et descend de la voiture. Ma mère bonne samaritaine comme elle est, me fit un simple regard pour savoir si je faisais encore la même tête de zombie que tout à l’heure. Je lui fais alors un signe de main désagréable lui montrant que j’aimerai être tranquille, je me redresse sur mon siège pour apercevoir les alentours, malgré la nuit bien sombre que nous donne cette journée je peux quand même constater que le décor est bien sinistre. Les branches bougent à cause d’un vent bien présent reflétant les ombres sur la voiture. Une petite vision bien ténébreuse se présente à moi ainsi qu’un avis, soit je sors de la voiture et je vais me commander un bon steak frites dans ce restaurant routier ou alors je me rallonge ici même dans cette voiture. Quelques minutes se suivent et la lune est légèrement descendu, mais suffisamment pour éclairer quelques branches qui s’affichent enfin sur la carrosserie du pick-up, une légère pensée viens s’installer chez moi et je décide donc de sortir de ce fichu véhicule. Les pieds dehors, le vent frai contre mon visage, un silence totale viens se couper par un hiboux. Sur le parking se trouve une autre et unique voiture, une berline vieille de dix ans avec une peinture défraichie. Une voiture de location à première vu. Je me demande encore comment une voiture pareil peut être en mise en location..
  Je fais mon entré dans le restaurant, le son de la clochette retentit au même titre que le peu de gens dans cet endroit. Je vois mes parents à la première table avec un café devant eux.. Un groupe de trois personnes aux fond un homme grand, assez trapu et une femme sur sa gauche, probablement sa femme et une autre personne, une fille de vu de nez, elle est caché par l’homme imposant. Je sens le regard insistant de la serveuse, ne voulant qu’une chose me servir et repartir dans le coin de son bar avec son téléphone, j’ai une faim terrible qui me gagne et j’ai une bonne envie de parler avec autre que mes parents, pour changer tien..

- Bonsoir j’aimer..

- Bonsoir qu’Est-ce que je vous sers ? * dit-elle avec un sourire parfaitement faux *

- Euh.. Oui un bon steak frites vous avez ? ( on aurait dit que je lui demandais le monde )

- ..Oui bien-sur patienter juste un peu s’il vous plaît.


  Je me retourne alors pour voir mes parents faisant signe de venir les voir. J’essaye malgré tout d’écouter une conversation du groupe au plus loin dans la pièce, mais aucun son ne sort..


- Ykki tu n’es pas trop fatigué ?

- Non je peux avoir l’argent pour payer le repas ? Merci..


   
  Ma mère me donne un de ses billets vert américain de 10 dollars , monnaie qui selon moi a vraiment la classe. Je prends le billet avec nonchalance et le pose sur le bar deux mètres derrière moi avant de m’assoir à celui-ci.


- Je peux avoir un coca s’il vous plaît ?

- Oui oui

  La serveuse claque ma bouteille de verre sur le bar à tel point que même un chien voit qu’on le sert mal.. Bref je suis une personne assez calme et qui vie très bien alors je laisse passer l’action. Je me rappelle alors qu’une fille était au fond de la salle, pourquoi ne pas me retourner pour tenter de l’apercevoir, après tout à vingt-trois heures trente à des milliers de kilomètres de chez moi dans le Michigan, je n’avais rien à perdre, surtout s’il s’agissait d’une jolie fille qui pourrait me redonner un sourire. Je commence donc à tourner ma tête..* Bitzzzzzzzzzz * une panne de courant survient et on y voit plus grand-chose. Ma mère affolée par une simple panne de courant, mon père qui essaye de la rassurer et la serveuse qui tâte son bar. Elle, elle doit s’affoler par contre.. Le fond de la salle est légèrement illuminé par une pauvre lumière du croissant de lune. La seule chose que je peux voir, ce sont deux yeux d’un bleu électrique, limite fluo qui me fixait longuement. Je reste figé, d’une part par un semblant de peur mais surtout par une intrigue totale, de tels yeux se concentre sur moi, la seule pensée que j’ai c’est « qu’Est-ce que je fais ? » mais le temps de finir ma pensé le courant se rétablie et c’est à ce moment précis que j’aperçois cette fille aux yeux électrique, une chevelure d’un noir ébène et ondulé une forme de visage fin et détaillé possédant une bouche aux lèvres pulpeuses et tombantes. Les mains fines posé sur la table devant ses lunettes, elle me regarde fixement alors que moi je suis là..figé et stupéfait même d’un air un peu stupide je dirais. Mes pensées se font alors déranger par la serveuse qui m’interpelle pour mon repas..
Revenir en haut Aller en bas
Elyssia
:
:
Elyssia

Sexe : Féminin
Zodiaque : Sagittaire
Messages : 412
Date de naissance : 30/11/1998
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 20

Fanfic de Papalouzi Empty
MessageSujet: Re: Fanfic de Papalouzi   Fanfic de Papalouzi EmptyMar 8 Juil - 23:04

tu écris super bien ! *-*

j'attends la suite avec impatience *.*
Revenir en haut Aller en bas
Papalouzi
:
:
Papalouzi

Sexe : Masculin
Zodiaque : Taureau
Messages : 38
Date de naissance : 21/04/1995
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24

Fanfic de Papalouzi Empty
MessageSujet: Re: Fanfic de Papalouzi   Fanfic de Papalouzi EmptyMar 8 Juil - 23:08

L’action se porte immédiatement et je n’eus le temps de pouvoir tout reconstruire dans ma tête que je sens une présence derrière moi :

- Bonne soirée

  Ce sont les simples mots que j’ai pus entendre d’une voie roque et grave sortir de la bouche du père, et tandit que je me retourne, j’aperçois une nouvelle fois cette superbe fille qui me regarde de nouveau avec insistance, un sourire se dessine alors sur son visage me laissant m’envahir d’un bonheur qui me fais oublier que je suis dans ce trou perdu.. Je la regarde la comme un simple chat voyant une voiture passer devant la fenêtre pour entendre une deuxième fois la sonnerie que nous laisse cette petite clochette, cinq secondes plus tard la porte est refermée, pourquoi est ce que ça a été si vite.. ? Mais ?! Je me fige une nouvelle fois « Bonne soirée »  c’est du français !  Je me lève alors d’un ton sauvage et cours vers la vitre pour voir s’ils sont encore là, manque de bol la voiture a déjà fait demi-tour. La plaque ! regarde la plaque vite ! BYF N27 le numéro de plaque a absolument retenir, c’est la seule chose que je peux faire pour le moment, pour m’en informer encore plus je décide d’en parler avec la serveuse :

- Excusez-moi

- Oui ? *me répond t-elle sans relever les yeux de son téléphone*

- Vous savez vers quoi est ce que sa mène cette route à part pour visiter le paysage ?

- Oh vous savez, dans ce coin ci vous avez pas vraiment beaucoup de possibilité qui s’offre à vous, vous partez sois pour la zone industrielle ou pour le paysage, le reste y’a pas grands chose à voir, un petit patelin avec un vieux motel à une bonne centaine de bornes d’ici, ou sinon vous avez des routes, encore des routes.

- ..Okey merci, excusez moi au faite, je suppose que vous êtes européenne, sinon vous ne parlerez pas français aussi bien mais pourquoi vous n’en êtes pas surpris d’en voir ?

- Je ne le suis plus vraiment, surtout en ce moment, il paraît qu’il y’a eut une épidémie de grippe dans le patelin dont je vous parle justement. Un bon attroupement de médecin et de tout tralala.

- Ah d’accord, c’est assez rare quand même surtout dans un patelin. Dernière petite chose, vous êtes ouvert 24/24 ?

- Oui, on me paie pour garder cet endroit donc c’est ce que je fais, même si j’ai pas grand monde.

- Eh bien merci *lui faisant une beau sourire auquel elle me répond*

  Chose faite ! Je sais désormais ou ils sont partis, le motel du coin me semble le plus approprié. Je commence donc par manger mon repas pendant qu’une énorme averse vient s’installer, on ne s’entend même plus parler, bien que personne ne parle.. la toiture laisse à désirer puisqu’une petite goûte d’eau vient se trouver une place sur mon manteau. Je mange mon repas pour la quinzième fois et une bonne dizaines de minutes après mes parents décident de partir rejoindre le motel pour pouvoir être le plus en forme au réveille «  après tout nous allons visiter la falaise gnianana.. » connerie, c’est moi qui vous le dis.. la serveuse prend mon billet et le transfère dans sa caisse enregistreuse avant de nous dire bonne soirée et également un beau sourire pour ma personne.. que je suis content.

La porte ouverte on reçoit déjà la pluie pleine face.. désagréable mais rafraîchissante, cette lueur sinistre se tient toujours sur le parking et ses alentours, bien que la route est assez éclairé par la lumière de ce doux croissant de lune, un bon point pour nous. On s’engage donc vers le pick-up lorsqu’aux loin j’aperçois une silhouette mais c’est beaucoup trop vague pour que je puisse dire quelque chose, sûrement un alcoolique  du coin qui vient chercher son abris dans ce pauvre restaurant routier. J’entre donc dans la voiture, enlevant mon manteau pour m’installer confortablement au fond de mon siège, mes parents sortant leur carte routière, la lumière du pick-up allumé, les lunettes sur leur nez ils sont déjà entrain de se chamailler sur le chemin à prendre. Entre temps je visionne mon téléphone avec bien sur sans internet, alors je me lancer dans un petit jeu sans intérêt mais qui faisait passer le temps. Cinq minutes plus tard j’en ais déjà marre et je décide à nouveau de regarder ce paysage sordide, ma tête relevé je vois une nouvelle fois cette silhouette, mais cette fois je la distingue très bien, un homme, grand et large, de marche bancale qui s’effondre au sol sous cette pluie battante, je pose ma main sur la poigné de porte pour aller lui porter secoure mais il s’est déjà relevé, cette fois ci il court mais toujours avec cette démarche bancale. Mes parents ont enfin trouvés leur chemin et décident donc de démarrer et de partir. Ma tête toujours contre la vitre pendant  que mon père roule à dix kilomètre heures pour ne pas se crasher avec cette pluie. Je peux apercevoir l’homme courir en direction du restaurant et se claquer contre la vitre, le temps d’en voir plus est déjà trop tard, les arbres me gâche la vue mais cela dit je pouvais encore voir la luminosité du restaurant se projeter dans la nuit sombre. Déjà avancé depuis quelques minutes mais je garde toujours mon regard vers le terrain qu’on vient de quitter. La luminosité du restaurant viens de s’éclipser la maintenant sous mes yeux, mon sang ne fais alors qu’un quart de tour, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter pour la serveuse. C’est vraiment bizarre,  aucun éclair à l’horizon, certes une pluie vraiment encombrante mais rien qui ne puisse couper l’électricité du restaurant.. sauf si il y’a des fuites au dessus du compteur comme dans la salle principale, ce qui m’étonnerai fort. Il n’y a en plus aucun moyen que je puisse convaincre mes parents d’y retourner.. je pense que je dois m’y résigner, après c’est peut être une simplement coupure de courant avec un homme saoul.. nhum qu’elle foutaise ! même mon esprit ne peut y croire ! Mais malgré tout je ne peux rien faire, la voiture continue d’avancer et moi je suis toujours contre la vitre à regarder.

Après quelques minutes je finis par me réinstaller dans mon siège et à fermer les yeux pour essayer de trouver le sommeil, le bruit de la pluie rend l’ambiance néfaste et bien calme. Mon esprit s’apaise et je finis par m’endormir. Le petit matin n’était pas encore levé que je me fais déjà réveiller, en faite seulement une heure et demi viens de passer, je regarde alors ma montre, elle indique une heure et demi du matin. Je me lève alors en ronchonnant le panneau de l’hôtel éclaire beaucoup trop ce parking à mon goût, mes parents se faisant insistant me prennent mes bagages. Je me déplace lentement jusqu'à me cogner contre une voiture voisine.. j’entre-ouvre alors mes yeux pour essayer de distinguer sur quoi je me suis cogné.. tien une berline, toute défraîchie elle aussi *dis-je riant* ..aussi ? pourqu.. ! J’ouvre grand les yeux telle un chien appelé par un ultra son, je cours au cul de la voiture, me parents me regardant comme deux spectateur d’un match de foot,    BYF N27  la fameuse plaque de cette magnifique fille auquel je ne veux qu’une chose, revoir son regard pénétrant, ce regard qui entre dans nos yeux pour lire nos esprits, ce regard ténébreux mais angélique à la fois. Je n’allais pas dormir ! c’est moi qui vous le dis, je veux absolument la croiser ! Une fois cette déclaration faite dans mon esprit, on part tout les trois dans cette chambre de motel..et puis je vous donnerais la description du motel la prochaine fois, mes petits yeux ont peut être ouvert mais ne veulent voir que cette fille alors patienté !
Revenir en haut Aller en bas
Star
:
:
Star

Sexe : Féminin
Zodiaque : Vierge
Messages : 99
Date de naissance : 05/09/1997
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 22

Fanfic de Papalouzi Empty
MessageSujet: Re: Fanfic de Papalouzi   Fanfic de Papalouzi EmptyVen 11 Juil - 15:01

cheers Cool  La suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Papalouzi
:
:
Papalouzi

Sexe : Masculin
Zodiaque : Taureau
Messages : 38
Date de naissance : 21/04/1995
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 24

Fanfic de Papalouzi Empty
MessageSujet: Re: Fanfic de Papalouzi   Fanfic de Papalouzi EmptyVen 11 Juil - 15:08

Mes  parents déchargent les bagages pendant ce temps, avec leur demande, je me presse d’aller voir le gérant de ce motel pour lui réserver une chambre..quoi que deux sois mieux vu la taille de ces trous à rats.  Je suis aussi excité qu’une puce rien quand repensant à cette fille, ma joie grimpe des sommets, c’est agréable comme sentiment, j’arrive tout souriant tels un enfant venant d’avoir son cadeau de noël devant la porte du gérant. J’entre avec comme à son habitude le son de la petite clochette, l’homme qui se tien derrière son comptoir n’a même pas levé la paupière tellement son sommeil est profond. Je m’avance malgré tout vers ce truc qui lui sert de table, où cet homme bien alcoolisé s’appuie bien fort. Le gros monsieur est bien chauve, le marcel avec une tâche de sauce moutarde dessus, mais m**** quoi c’est fais exprès pour nous faire partir sa ou quoi ?! Je décide de donner quelques petits à-coups sur la sonnette :

- Aaaahgh !

- Bonsoir * le regardant avec un sourire*

- . . . Hello

- Euuuh ( m**** j’ai oublié que mon anglais est merdique ) Me ad a chamber ? ( Ma tonalité est

- tellement bonne que je crois que je viens de poser une question )

- You ad chamber me ?

- Ah ! You give me  bedroom ! Three gens ! ah anyone ! please ! ( j’ai jamais eu aussi honte de toute ma vie.. )

- Ah euh the room can only accommodate two people, So you need two !

- . . . en français sa donne quoi ?

- ..Sorry ?

- Hum..okey ! Yes yes yes ( je regarde alors que sur le panneau à côté de moi il y’a noté le prix d’une chambre, qui est de 25$, donc j’ai bien compris qu’il en faut deux, je lui donne donc 50 à ce fichu poivreau.. )

- Oh ! Thanks You

- You welcome ! (c’est bien l’un des seuls truc que j’avais retenu durant tout mes années d’anglais..)
 
Les clefs dans la poche je décide de laisser ce gros monsieur tout chauve, bien évidement l’air bien bien frai est présent mais bon pour maintenant c’est plus grands choses, la chambre de mes parents et la mienne sont justement opposé, mal foutu son truc, il doit donner les clefs au hasard, m’enfin bon sa va me faire un peu de tranquillité. Je ramène la clef à mes parents qui étrangement ne disent rien à propos du faite que je sois installé en face, ils doivent être trop mort pour dire quelques chose de toute manière. Je prends ma valise de deux tonnes et tente de rejoindre ma chambre sans compter le mec qui vient de débouler devant moi en quatrième vitesses :

- Wow !

L’homme ne s’est même pas excusé, il est partit sans regarder derrière lui laissant la porte ouverte. Ma valise tombé j’ai été projeté contre la rambarde, celle-ci bien faiblarde et craquante j’ai presque eu peur. Pour y voir plus clair je décide d’aller voir la chambre. ? Je m’avance doucement sous peur de tomber sur un truc totalement gore, je pose mes doigts tels un tueur en série sur le bâti de porte, je penche légèrement ma tête et découvre une femme bien dénudé entrain de convulser sur le sol :

- Madame !
 
Je cours à toute vitesse vers elle pour la mettre sur le côté, je lui touche les fesses mais rien à faire il faut l’aider ! Je la mets en position P.L.S (merci le lycée), lui donne quelques petites tapes dans le dos pour qu’elle crache un peu, chose qui est entrain de se faire mais soudain elle se stop nette, comme ça. Mes yeux s’écarquille alors je ne peux m’empêcher de lui crier dessus, je la renverse sur le dos violement avant de lui faire un massage cardiaque, je mets ma paume de main sur son thorax et j’appuie une, deux fois, trois fois, quatre.. :

- Aaaarf !
 
La femme prend une énorme respiration avant de m’attraper par le col et me l’arracher, elle viens de m’arracher mon beau tee shirt, elle me regarde dans le plus profond de mes yeux et je comprends qu’elle veut me dire merci, elle est si sexy dans sa position, son postérieur est collé contre mes genoux, ses jambes fines et bronzé sur moi et ses seins presque à découvert par la chemise arraché elle me prends par le coup et m’enlace tellement fort que je tombe à la renverse sur elle. La scène laisse à désirer et je me retire immédiatement pour ne pas faire de fausses idées si le mari arrive, chose qui vient de se faire puisqu’il rentre dans la chambre :

- Ma chérie !

L’homme court vers sa femme avant de la prendre dans ses bras, je trouve enfin la moitié d’une bouteille d’eau que je donne hâtivement au mari, le gérant arrive lui aussi enfin.. le téléphone à la main, tout le motel est réveillé, tous sortis de leur chambres. Je dévisage alors tout, à chercher désespérément cette fille, à gauche..personne ! à droite..Là ! Le mari me prend alors par l’épaule et m’enlace lui aussi dans ses bras, mes yeux sont grands ouverts à ce moment là, l’homme pleure sur mon épaule en me balançant des mots dont je ne comprends même pas la tonalité. On entend les pompier au loin qui arrivent, la sirène est pressente elle retentit de tout les côtés avec les échos de forêt. L’homme est maintenant partis enlacer sa femme qui elle-même fond en larme et les pompier qui se garent à la Mac Gyver en plein milieu du parking.. Je vous passe la séance car elle serait beaucoup trop inutile à expliquer surtout que rien d’intéressant ne se passe, je n’ai pas réussis à retrouver cette fille, j’ai pourtant cherché partout. Il est maintenant deux heures quarante cinq du matin, tout le monde est repartis se coucher l’ambiance est devenu morbide, la chaleur est présente malgré la pluie battante, l’air est limite sec, je me demande comment c’est possible. Je m’appuie contre la rambarde et avance ma main dans le vide par attraper quelques goûtes de pluie assez chaudes comparer en France, le bruit de plancher qui grince, le son de l’eau qui claque sur les murs et voitures, si bruyant et très calme à la fois c’est ce que j’appelle la tranquillité malgré le semblant de paysage qui s’offre devant moi. Mon esprit divague, je repense à toute cette journée fatigante, ma main est trempé mais je la laisse toujours se noyer sous cette pluie. Quand soudain j’entends un bruit de grincement, mais celui-ci différent des autres, celui-ci est le bruit d’une porte, je me retourne alors pour apercevoir ce qui en sors et la mon rêve de dernière journée se réalise, je voie cette magnifique fille sortir de cette chambre et qui me regarde. Je revoie ces yeux bleu électrique qui perce le mien, elle rentre à nouveau dans mon esprit et m’enchante sans que ne puisse rien faire. Elle vient s’accouder sur la rambarde à dix centimètres de moi :

- L’eau est si chaude que sa pour pouvoir laisser ta main en dessous ?

- …
 
Aucun son n’arrive à sortir de ma bouche, ma gorge est bien trop sèche. Elle me fait alors prendre une grande confiance en moi :

- Ce que tu as fais tout à l’heure était super, un acte héroïque

- Bah.. j’ai pas vraiment réfléchis, elle était la entrain de convulser sur le sol

- Je te remercie quand même *me souriant*

- Ah ? Mais pourquoi ?

- Eh bien sa ma permis d’en arriver maintenant, je peux parler à quelqu’un d’intéressant, de la même langue que moi

Son sourire est tellement charmeur que j’en reste bouche-bé, je la regarde dans le yeux, je n’arrive pas à m’en sortir jusqu'à ce qu’elle en rougisse et tourne la tête :

- Comment est ce que tu t’appelles ?

- Ykki et toi ?

- Himé, moi aussi je porte un prénom asiatique *me dit-elle en souriant* mes parents étaient fan de manga étant jeunes.

Elle regarde cette pluie avec ses yeux perçants tandis que moi mes yeux se ferme d’un coup..
Revenir en haut Aller en bas
Star
:
:
Star

Sexe : Féminin
Zodiaque : Vierge
Messages : 99
Date de naissance : 05/09/1997
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 22

Fanfic de Papalouzi Empty
MessageSujet: Re: Fanfic de Papalouzi   Fanfic de Papalouzi EmptyVen 11 Juil - 15:20

Je veux encore *___*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Fanfic de Papalouzi Empty
MessageSujet: Re: Fanfic de Papalouzi   Fanfic de Papalouzi Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfic de Papalouzi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [fanfic]La quête du dragon noir.
» [FanFic] Luna
» Ma première fanfic de tokyo mew mew.
» Le renard en tube
» Jane Austen doit mourir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Lazy House :: Zone de H.S :: Zone de HS :: Créations-
Sauter vers: