Fairy Lazy House

Un forum sur sur la pop culture, films, séries, livres, jeux vidéos, manga.. Bienvenue chez nous !
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Les Nouvelles Catégories Sont Ouvertes A Vous De Jouer !! {♥️}

Partagez
 

 Historiettes

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Historiettes Empty
MessageSujet: Historiettes   Historiettes EmptyDim 24 Juin - 23:54

Bon alors voilà une série de petites histoires. Laissez-moi vous faire l'historique. j'étais sur MSN avec une amie qui s'ennuyait. A un moment elle me dit écris quelque chose. J'écrivis donc ceci :

Il était une fois un animal de compagnie qui s'ennuyait. Il se rendit dans la cuisine de sa maison et dévora toute la nourriture, il s'agissait de la réincarnation de Célia ******.

(Pour ceux qui l'aurait pas compris Célia c'est mon nom).
Elle m'a ensuite demandé de lui écrire une petite histoire. Celle-ci lui ayant plût elle m'a donné des thèmes ou des mots clefs sur lesquels je devais écrire en maximum dix minutes. C'est pas génial, mais je suis plutôt fière de certaines histoires (dont la première). J'ai raconté beaucoup de conneries dans la plupart, notamment celle du conte de fée dont je suis la moins satisfaite et qui est franchement bancal. Comme je les ai écrites vite, il y a de nombreuses chances que vous voyez des fautes d'orthographes, c'est normal j'ai fait un copié/collé word que je n'ai pas corrigé.
Attention. La première histoire est basée sur des gens qu'elle et moi connaissons, donc il est possible que certains passages soient peu ou prou compréhensibles, même s'il ne devrait pas y avoir de problèmes vous ne comprendrez surement pas les jeux fais par rapport aux personnalités de chacun). Je vous met d'ailleurs au défit de retrouver quel personnage est inspiré de moi.


- - - - - - - - - - - - - - - - - -- -- --

Il était une fois un petit écureuil, celui-ci se baladait dans les bois à la recherche de noisettes lorsqu'il se rendit compte qu'il avait oublié de dire à son frère de faire attention. L'écureil se dépêcha donc de rentrer chez elle. En arrivant elle remarqua qu'un étrange silence avait envahi le tronc. Elle entra et vit le cadavre de son frère. Désemparée elle couru avec ses petites pattes Jusqu’à son amie la plus proche qui vivait aux abords de la forêt. Il s’agissait d’un chat qui vivait dans une maison. Celle-ci s’était faite punir et l’écureuil ne pouvait ni entrer ni sortir. Aussi les deux se mirent face à face, la vitre les séparant. L’écureuil raconta ce qui s’était passé. Le chat indifférent à ce genre de problèmes lui dit que c’était tant mieux car elle n’avait jamais pu supporter le frère de son amie. L’écureuil s’enfuie et se dirigea vers un autre ami. Celui-ci était un oiseau tropical très coloré. Il lui proposa de chanter pour la consoler. Mais cela ne l’aida pas. Elle passa ainsi d’amis en amis jusqu’à arriver à un joli husky, celle-ci était sa meilleure amie et fut celle qui l’aida le plus bien qu’elle soit toujours déprimée. En rentrant chez elle, elle rencontra un écureuil mâle qui lui se montra très secourable. Sans arrière pensée, il proposa de s’installer chez lui avant d’être sure de pouvoir retourner chez elle. Ils vécurent ainsi pendant une semaine et chaque jour il lui permettait de voir la vie sous un angle auquel elle n’aurait jamais pensé. Ils finirent par tomber amoureux. Elle décida de s’installer avec lui, car elle ne pensait de toute façon pas pouvoir retourner dans son arbre. Et à leur pendaison de crémaillère ; elle invita tous ses ami(e)s. Le chat, toujours aussi indépendante fut tout de même ravie pour l’écureuil, et proposa même de servir de Baby Sitter à leurs futurs enfants. L’oiseau fut chargée de la musique et se surpassa pour créer de magnifiques morceaux. Quand au Husky elle leur apporta de très somptueux cadeaux faits pattes pour les aider.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

Thème : Noir et Blanc
Dans une petite galaxie où tout est noir il y a une petite planète blanche. Sur cette petite planète il y a un petit continent où les gens ont la peau noire. Près de ce petit continent il y a une petite île habitée de gens blancs. Sur cette petite île, il y a un petit village de maisons noires. Dans l’une de ces maisons il y a un petit meuble blanc. Dans ce petit meuble blanc il y a un petit tiroir avec une poignée noire. Dans ce petit tiroir il y a un petit papier blanc. Sur ce petit papier il est écrit à l’encre noire : « Sérieux Léa t’aurais pas pu trouver un thème plus inspirant !!! »

- - - - - - - - - - -- - -- --

Mots clefs : Cinéma + Rideau + restaurant + clown + loup + brosse à dent
Alors qu’elle se promenait dans la rue, Anya fut attirée par une affiche très étrange sur la devanture d’un restaurant. Celle-ci représentait un magnifique loup aussi blanc que la neige dans laquelle il semblait se mouvoir. Mais la partie étrange était un personnage à demi-nu porté par le loup alors qu’il se brossait les dents. Il n’y avait pour toute information que le titre « Layam et Oriel » ainsi que le cinéma où le film était projeté. Celui-ci était assez proche de l’endroit où elle se trouvait. N’ayant rien à faire elle se dit qu’elle pouvait toujours tenter de le voir. Elle avait bien de nombreuses réticences, ce film lui semblait idiot bien qu’il n’y ait pas le moindre résumé. Le côté loufoque de l’affiche lui donnait envie de tourner les talons mais sa curiosité et son ennui profond la poussèrent à ne pas rebrousser chemin.
Plusieurs minutes plus tard, elle vit un cinéma plutôt délabré. Elle paya son billet et rentra. Elle s’assit dans un coin sombre pour que personne ne la voit tout en s’assurant d’avoir quand même une assez bonne vue.
Un groupe de cinq personnes entra et vint s’installer non loin d’elle sans qu’ils ne la remarquent. Ou bien s’ils l’avaient remarquée, ils ne le montraient pas.
Ils étaient assez bruyant et semblaient des habitués de ce théâtre. En effet les commentaires du genre « C’est bizarre que ce ne soit pas Hélène qui ait vendu les billets today » ou « T’as vu ils ont enfin commencé les travaux sur la façade, depuis le temps qu’on leur demande » ne laissaient aucun doute à ce sujet.
Le cinéma en question était un vieux théâtre, en effet les lourds rideaux rouges traditionnels étaient présents et l’on voyait qu’ils abritaient une scène plutôt large.
Enfin le film commença. Celui-ci parlait d’un chercheur partit au Groenland pour compléter ses recherches. L’une d’elle consistait à trouver une solution au froid ressenti par l’être humain. Entre temps il s’était acheté un animal de compagnie. Enfin arriva la scène où l’homme en caleçon montait son chien. Il était entrain de se brosser les dents lorsqu’il avait décidé de tester son produit et l’avait essayé, ayant totalement oublié la brosse à dent qui était toujours dans sa neige. Malheureusement la neige était si haute qu’il peinait à marcher et avait eu besoin de son Husky pour rentrer chez lui.
Elle qui s’était attendu a un film plutôt stupide avait été agréablement surprise. Malheureusement le groupe qui s’était installé près d’elle avait décidé de commenter le film. Ce ne fut que lorsque le peu de personnes présentes dans la salle commencèrent à partir et qu’elle s’était levée que l’un des membres du groupe remarqua qu’elle était là. Aussitôt ils lui demandèrent, gênés s’ils ne l’avaient pas trop dérangée. Elle leur répondit que ce n’était pas grave car ils n’avaient pas fait leurs commentaires pour la déranger.
Ils sortirent du cinéma ensemble tout en discutant. Elle eu tout de suite un bon feeling avec le groupe. Ils l’invitèrent même à déjeuner avec eux au restaurant où elle avait vu l’affiche. Elle accepta et ils firent véritablement connaissance. Elle se rendit compte que comme elle l’avait pensé au début, ils étaient de véritables clowns. Et c’est ainsi qu’elle rencontra ses meilleurs amis.

- - - - - - -- -- --

Thème : Ton histoire d'amour! Ce que tu aimerais. (j'ai réussi à insérer pas mal de débilité là dedans aussi et je ne sais même pas comment j'en suis arriver à ça...je suppose que même moi je dois avoir un côté fleur bleue caché au fond, tout au fond, bien ancré et presque impossible à trouvé, de mon âme)
Alors que j’étais encore une fois extrêmement fatiguée. Je considérais l’idée de demander à Léa l’asile de son lit. Sa mère et son frère n’étaient pas là, j’avais beaucoup moins de scrupules à le faire. Je l’appelais donc. Après avoir tenté de la convaincre (« allez ! Je dois jouer à professeur Layton et je veux dormir dans ton lit ! »), elle me dit que je devrai sérieusement revoir mes excuses avant de me dire qu’il n’y avait pas de problème pour que j’aille chez elle.
Je préparai un sac avec quelques affaires et me rendait chez elle. Ce faisant je croisait une amie et son frère. Nous commençâmes à discuter avant que je ne me souvienne que j’avais embêté Léa pour squatter chez elle.
Nous passâmes donc la soirée et la nuit chez elle et je dormis comme un petit bébé. Le lendemain je quittais son appartement vers 8h00 car j’avais rendez-vous avec un ou deux amis Geeks pour aller à une convention. Léa avait eu la flem d’y aller et n’avait pas pris de billets.
Je m’étais crée un costume spécialement pour l’occasion.
Ainsi je retrouvai l’un d’eux à mon arrêt de Bus tandis que l’autre devait nous rejoindre à Châtelet. Nous discutâmes et ne vîmes pas le temps passer bien que l’on sentait qu’on se rapprochait par le nombre de personnes habillées bizarrement qui entraient dans le train. Une fois arrivés là-bas, nous commençâmes à faire la queue. Celle-ci s’étendait sur plus d’un kilomètre ! A un moment nous vîmes le groupe devant nous commencer à faire des blagues et nous nous joignîmes à eux.
L’un deux avait les cheveux blonds bouclés qu’il avait teint en un blanc argenté. Il portait une sorte de kimono blanc orné bandes bleues et de vagues et tourbillons blancs. Seule une manche était utilisée, l’autre pendait par-dessus la ceinture. En dessous une sorte de combinaison et de bottes noires. Nos amis respectifs se moquèrent de nous car je m’étais crée le costume d’un personnage de la même histoire que de nombreuses personnes mettait en couple avec lui. Et c’est ainsi que je rencontrai l’idiot qui me présenterai à mon homme.
En effet, nous nous amusâmes tous pendant cette journée et décidâmes de rester en contact. Il se trouvait que la petite amie de cet homme était également dans mon école. Plusieurs semaines plus tard, alors que j’étais chez elle et geekais avec son petit amis en racontant des blagues dont elle ne comprenait qu’un mot sur deux son frère lui rendit visite.
Celui-ci était un musicien. Il jouait de la basse dans un groupe de rock métal et donnait des cours de solfège dans une école. Au départ nous avions du mal à communiquer, mon problème de froideur envers les inconnus était revenu me dire bonjour. Lui-même n’était pas très content car il avait l’impression que je piquais le petit ami de sa sœur. Il passa ainsi une bonne partie de l’après-midi à nous lancer des regards noirs et j’essayais de regarder ailleurs. Très vite je m’excusais et décidais de rentrer chez moi. Plus tard il vint me voir A la fin de mon cour pour me parler de sa sœur et de son petit ami. Mon mutisme de timidité n’étant pas encore partit je ne faisais qu’acquiescer. Il fallu qu’une de mes amies à qui j’avais raconté l’histoire lui parle pour qu’il se calme. Pendant ce temps, je m’étais cachée derrière elle et cherchais une porte de sortie. Voyant cela il s’excusa et demanda s’il était possible de recommencer sur de meilleures bases. Ils nous fallu un peu de temps mais nous devînmes amis. Puis nous commençâmes à sortir ensemble. Plus tard lorsque je devins une archéologue, lui-même continuait son groupe et s’il n’était pas extrêmement connu il faisait quand même des concerts dans plusieurs parties de la France. Nous vécûmes une vie de bohème, tandis que lui voyageait dans toute la France, je travaillais à mi-temps sur ses tournées ou avec le café-librairie de Léa pour gagner de l’argent lorsque je n’avais pas de chantier de fouilles. Je m’occupais aussi de ses enfants ou de ceux de Clara de temps en temps lorsque j’étais là et qu’elles voulaient sortir en couple.
Fin


- - - -- - - - - - - - -- - - - - ---

Thème : Conte de fée
Il était une fois dans un monde lointain un jeune homme hideux et idiot. Il n’avait rien pour lui car il n’était même pas doué de ses mains et ne savait rire personne. Il était égoïste, manipulateur et c’était une véritable fouine. Un jour une jeune fille de son village se fit enlever. Celle-ci était de taille moyenne, ses cheveux roux atteignaient sa taille et les traits fins de son visage démontraient d’une beauté rarement donnée aux êtres humains et encore moins à une simple paysanne. Mais surement pour égaliser les chances, celle-ci était d’une stupidité et d’une superficialité peu communes.
Personne ne su ce qu’il lui était arrivé. Sa mère qui l’élevait seule depuis la mort de son mari était anéantie au point d’en tomber malade.
Une année entière passa et le jeune homme ne s’était toujours pas amélioré. Et un jour qu’un marchand passa dans le village, celui-ci lui apprit une légende concernant le bois situé à quelques lieues du village.
Curieux, il décida de s’y rendre. Enfin vers le milieu de la nuit il arriva devant un immense château sombre et délabré. Soudain il entendit un rugissement. Les paroles du marchands lui revinrent à l’esprit : « Il paraitrait que non loin d’ici un dragon à prit possession d’un château. Il serait au service d’une épouvantable sorcière qui lui demande au jour du solstice de lui sacrifier une jeune fille. Ont dit même qu’il les enlèverait deux ans en avance pour pouvoir leur laver le cerveau et les convaincre qu’elles sont des servantes de cette sorcière ! ». Cela lui donna envie de fuir, mais il se dit que s’il sauvait la jeune fille sa mère et elle ainsi que le village seraient tellement reconnaissant qu’il serait surement traité en héro et qu’il pourrait peut-être l’épouser. De plus son défunt père ayant été un grand marchand, sa dot leur permettrait surement de vivre plus facilement.
Il s’infiltra donc dans le château. Et pris des passages u hasard avant d’arriver dans l’une des tours. Il ouvrit la porte qui se situait au plus haut de celle-ci et y trouva la jeune fille. Celle-ci dormait d’un profond sommeil, comme si elle était endormie depuis qu’elle avait été enlevée. Ses cheveux et ses ongles avaient poussés et son visage s’était légèrement affiné.
Le jeune homme se souvint des contes de son enfance où la princesse était réveillée par le baiser du prince charmant. Il tenta donc sa chance en se disant qu’au pire il aurait eu l’occasion de l’embrasser. Et miracle, celle-ci se réveilla.
Seulement elle ne se souvenait plus de rien ni qui elle était, ni d’où elle venait et encore moins ce qu’il faisait ici. Le jeune homme comprit rapidement qu’il pourrait se servir de cette amnésie. Ainsi il lui raconta tout ce qu’il savait d’elle en ne changeant qu’une chose. Il lui fit croire qu’elle avait longtemps été amoureuse de lui mais n’avait jamais osé l’avouer à personne et encore moins à lui. Mais que quelques jours avant de se faire enlever elle le lui avait avoué et qu’ils avaient commencés à passer du temps ensemble en secret. La jeune fille dans sa stupidité infinie le cru.
C’est ainsi qu’en rentrant le visage l’acclama en héro et elle l’épousa. Ils voulurent aller au château pour se venger mais se rétractèrent de peur des représailles de la sorcière et du dragon. Cette peur les suivit pendant quelques semaines, puis quelques mois et voyant que rien ne se passait, ils l’oublièrent.
Cela aurait pu être la fin si la sorcière et le dragon n’étaient pas intervenus pour se venger. Deux années plus tard.
La sorcière était une bannisseuse. Son rôle était de bannir les démons qui avaient réussi à transpercer le voile entre leur monde et celui des humains. Ceux-ci étaient très intelligents mais la seule chose à laquelle ils ne pouvaient résister, c’était les jeunes filles au corps pur. Ainsi elle demandait à son fidèle ami qu’elle avait malencontreusement changé en dragon lors d’une formule raté, d’en enlever plusieurs et de les « conserver » pour le prochain démon croisé. Elle rajoutait cependant une condition : que l’âme de celles-ci soit assez solide pour supporter un entrainement en vu de pouvoir supporter l’aura des démons. Une fois ceci fait, ils les mettaient sous un traitement qui visait à les faire oublier leur enlèvement. Or lorsque le « héro » avait repris la jeune fille, celle-ci n’en était qu’au début du traitement. Durant les deux dernières années le nombre de démons avait augmenté et ils n’avaient pu venir plus tôt.
Ils demandèrent donc à ce que la jeune fille leur soit restituée car il pourrait y avoir des séquelles bien plus graves qu’une simple perte de mémoire et d’identité.
Les villageois refusèrent bien évidemment et alors que la sorcière allait se mettre en colère, le dragon l’arrêta et lui chuchota quelque chose. Ils s’envolèrent si rapidement que l’un des sacs présents sur la selle du dragon tomba bien qu’aucun d’eux ne le remarqua. Et ils se dirigèrent jusqu’au château. Là le dragon attendit la nuit avant de dire à son fils de monter sur son dos. Ils retournèrent vers le village. Le dragon se posa dans un pré non loin de la maison du couple formé par le héro et la potiche en détresse. Le jeune homme descendit et entra par effraction dans la maison.
Là il vit la jeune fille, un livre dans les mains près de la cheminée où l’on pouvait voir le feu danser.
Elle leva les yeux de son livre et lui sourit en montrant le titre. Il s’agissait d’un roman d’aventure dont il lui avait parlé tandis qu’il devait l’entrainer à survivre si un démon apparaissait. Elle lui expliqua ainsi que lorsque la sorcière avait lancé un sort pour annuler l’effet du traitement après que le dragon l’ait arrêtée. Ainsi elle avait retrouvé tout ce qu’elle avait perdu et notamment l’éducation qu’elle avait reçu pendant son « emprisonnement ». Elle s’était découverte à ce moment là une énorme source de savoir.
Ainsi lorsque le sac du dragon était tombé elle avait discrètement pris quelques livres qui s’y trouvaient.
Le jeune homme lui proposa de rentrer avec eux ce qu’elle accepta. Elle laissa son alliance sur la table de chevet de son mari avec grand plaisir, alla bruler le certificat de mariage en laissant un message au prêtre de leur paroisse pour qu’il annule celui-ci. Enfin elle se dirigea vers la maison de sa mère et lui laissa un mot expliquant ce qu’il s’était passé.
Elle rejoignit le jeune homme et le dragon qui la ramenèrent au château. Là elle devint l’apprentie de la sorcière, destinée un jour à lui succéder. En attendant elle accompagnait parfois le dragon dans ses recherches et aidait parfois son ami à s’occuper des jeunes filles. Tout cela bien sur quand elle n’était pas sous la tutelle de la sorcière et qu’elle ne faisait pas de cours sur le terrain. Deux ans passèrent et elle devint assez érudite et elle posséda assez d’expérience pour chassez les démons au même titre que son mentor. C’est ainsi qu’elle commença à voyager parmi les différents villages et les différentes régions.
Revenir en haut Aller en bas
 
Historiettes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Lazy House :: Zone de H.S :: Zone de HS :: Créations-
Sauter vers: